Epices et équilibre yin/yang !


Dans la médecine Orientale et plus spécifiquement dans la Macrobiotique, toutes les épices piquantes comme le poivre, le curry, le paprika, le piment, le curcuma, le gingembre, … font partie des ingrédients considérés comme extrêmement yin et donc pris en excès quoique réchauffant, ils peuvent enflammés les tissus digestifs, dilater les vaisseaux sanguins et donc créer des varices.

Dans la cuisine traditionnelle, de nombreuses préparations à base de viande, poisson ou légumineuses, plats plus yang, plus contractants, utilisent les épices en petite quantité pour amener l’équilibre, réchauffer le bol alimentaire et assurer une meilleure assimilation des protéines tant animales que végétales.

De nos jours, nous nous éloignons de plus en plus de cet équilibre lorsque ces épices sont associées uniquement à des fruits et des légumes que ce soit sous forme de potage, de jus, ou d’infusions.

Les complémentaires alimentaires contenants ces éléments peuvent répondre favorablement à court terme dans les cas d’inflammations provoquées par des excès de produits animaux. Ils seront néanmoins déconseillés dans un traitement de longue durée.

Au niveau acide-base, toutes les épices rendent le sang alcalin après digestion c’est-à-dire au moins 3 heures après les avoir ingérés. Entre temps, le piquant excessif de ces éléments risque de provoquer une dilatation des tissus et des inflammations digestives.

L’hiver, saison la plus yin, le corps a besoin d’habitude alimentaire plus yang, d’énergie de « concentration » tels les légumes ronds et racines, les légumineuses, les algues, les céréales complètes, les cuissons douces et lentes, … pour se réchauffer de la froideur de l’hiver.

Nous comprenons donc que si nous consommons durant cette période, quantité de fruits et légumes crus et leur jus, épices, sucres raffinés, sodas, produits laitiers, produits farineux, alcool, drogues, … nous déséquilibrons et affaiblissons progressivement notre corps. Des troubles digestifs, circulatoires, rénaux et urinaires peuvent alors apparaître.

En Macrobiotique, l’application d’une compresse chaude de gingembre (serviette chaude trempée dans une infusion de gingembre râpée) est indiquée pour dissoudre les pierres et les excès d’acides gras notamment en cas de calcules biliaires et rénaux ainsi que sur un foie durci et engorgé. Toutefois cette application n’est pas conseillée en cas d’inflammation aigüe, dans quel cas une compresse froide de tofu sera plus indiquée.

De plus, une friction du corps entier à l’aide d’une serviette trempée dans cette même préparation réchauffe le corps et active la circulation du sang.

Retrouvez les promos du moment sur nos produits anti-acides et réparateurs de l’estomac en cliquant ici