L'automne, saison de poumon/gros intestin !


La médecine Orientale nous enseigne que la saison de l’automne correspond à l’élément métal dans le cycle de transformation de l’énergie. La fusion de la terre va engendrer le métal dans un mouvement de concentration et de condensation.

Dans ce mouvement, l’automne nous invite à nous nourrir de tous les aliments « métal » qui permettront à toutes les cellules de notre corps de se reconcentrer, de se recondenser.

En effet, un automne qui resterait dans les habitudes alimentaires de l’été conduirait vers tristesse et mélancolie au niveau mental et porte ouverte aux maladies de l’automne dont toutes les formes de grippes.

L’automne, l’énergie rentre en terre pour développer les racines, légumes plus compacts, plus yang, plus concentrants. Radis, radis daïkon, pointe de glace, raifort … sont quelques légumes qui, pris en petite quantité après le repas, possèdent cette énergie de l’automne.

Le mode de cuisson le plus approprié pour l’automne est la cuisson au four qui permet de reconcentrer les aliments comme les légumes rôtis ou en gratin.

En plus des légumes racines, les verdures crues à la saveur piquante aident à assécher et à drainer les excès de liquide et d’acides gras et nous procure quantité de vitamine C spécifique de l’automne. Cresson, cressonnette, persil, cerfeuil, oignons, échalotes, fanes de radis, de navets, … sont les éléments de saison les plus importants pour favoriser ce nettoyage.