L’hiver, saison de rein - vessie !


Les énergies de l’hiver correspondent à l’élément eau dans le cycle des cinq transformations. Bois – feu – terre – métal – eau.

L’énergie eau est responsable du couple rein/vessie, organes de reproduction. Les reins sont également responsables des cheveux, des ongles, des os et des yeux.

La céréale spécifique de l’hiver est le sarrasin. Plutôt que les légumes, ce sont les légumineuses (légumes secs) qui sont mis en avant durant l’hiver. La saveur qui apaise l’eau est la saveur salée. Le mode de cuisson spécifique de l’hiver est la cuisson lente et douce.

L’hiver se définit par un sommeil de la nature. La lumière s’atténue, tout connaît calme et repos. Traditionnellement, l’homme fait, comme l’animal, ses réserves pour l’hiver. Fruits et légumes fermentés, haricots secs, noix et plantes séchées, céréales, fruits et légumes ronds et racines et enfin les feuilles douces et piquantes du jardin.

Par des cuissons plus longues, nous restaurons la force de l’énergie des reins, des organes génitaux et de la vessie.

Tous les légumes maintenus vivants, fermentés, saumurés ou séchés de l’automne attendent la cuisson douce et lente tel le pot au feu d’antan.

C’est la période où, climatiquement, le «grand yin» engendre une végétation «grand yang».

Les fruits de l’été tels que les oranges, les ananas, les pamplemousses,… consommés soi-disant pour leur richesse en Vitamine C antigrippe est une incompréhension des énergies de l’hiver.

Les fruits crus de l’été sont l’expression de l’énergie puissante de la terre «grand yin» pour se désaltérer dans des conditions de chaleur extrême «grand yang».

Si je m’alimente de cette façon en plein hiver et qu’il fait froid, je vais perturber progressivement mon corps. Je le nourris de forces et d’énergies hyper-dilatantes alors qu’il a besoin de forces et d’énergies concentrantes pour m’aider à lutter contre le froid. La Sagesse nous invite à privilégier ce que la nature nous offre au fil des saisons. Privilégions les choux, 2 à 4 fois plus riches en vitamine C que les fruits d’été. En effet, le chou procure plus de vitamine C mais aussi cette énergie concentrante pour nous permettre de lutter contre le froid. N’oublions pas les verdures au goût piquant comme le cresson, le cerfeuil, le persil, les fanes de carottes, de radis,… tout aussi riche en vitamine c, elles permettent, parallèlement, de dissoudre les dépôts d’acides gras dans le corps.

Pendant cette période, faisons également appel à la belle variété des légumineuses, riches en protéines de qualité, lentilles, pois chiches, pois cassés, haricots rouges, noirs, blancs, bruns, haricots azuki,… La sagesse orientale nous enseigne que les légumes secs sont la meilleure nourriture pour renforcer les reins.

Enfin, un calcium végétal de qualité est aussi vivement conseillé durant la période hivernale. Les graines oléagineuses, sésame, tournesol, potiron et lin, concassées, légèrement salées et grillées apportent des lipides et des sels minéraux de qualité pour amener plus de chaleur et de force dans les reins. Cette brésilienne de graines viendra également assouplir les tissus du corps qui ont été durcis par excès de produits animaux, boissons sucrées-fruitées ou alcoolisées.